reparation-de-faitageLe faîtage fait parti des éléments les plus problématiques, car il assure l’étanchéité entre les deux pans de toitures au sommet du toit et il est le point le plus sensible concernant les infiltrations d’eau. Dans le temps, les couvreurs scellaient les tuiles faîtières au mortier de chaux. Pour différentes raisons, cette technique ancestrale a fait place à la pose de closoir pour différentes raisons, souple ou rigide. Il est important que les tuiles soient vérifiées, car certains ciments ou faîtages scellés peuvent se fissurer, ce qui peut engendrer des infiltrations d’eau.

 

Pour la réparation de faitage
N’hésitez pas à nous contacter au
09 75 18 85 33

Faites appel à nos experts, car ils pourront vous conseiller sur le type de pose à privilégier au faîtage, que ce soit une pose scellé ou une pose sec.

Un pose scellé : Appelée aussi la pose hourdée, celle-ci sert à assurer l’étanchéité aux points singuliers du toit par l’application du mortier. Déjà utilisée par les romains, cette technique présente néanmoins des inconvénients importants. En effet, une fois posée, la charpente « travaille » c’est-à-dire que pendants plusieurs mois elle bouge avant de trouver son assise. Des fissures apparaissent au faîtage, car une fois scellée la couverture réagit comme un ensemble compact à ces mouvements. De nos jours, avec l’usage éténdu des fermettes, plus souple qu’une traditionnelle charpente, sous la pression du vent, les mouvements exercés sont amplifiées et les risques de fissures multipliées.

Une pose à sec : Les produits permettant la pose à sec des ouvrages de couvertures apparus dans les années 60 sont de véritables innovations et ont révolutionné le travail des poseurs. Par ailleurs, de nombreux avantages sont indéniables :

  • Il y a un gain de temps à la mise en œuvre. Les closoirs de faîtages, qu’ils soient collés ou cloués se posent proprement, rapidement et il n’y a pas besoin de temps de séchage.
  • Il y a une longévité. Sur les lisses de rehausse, une fois posées, les closoirs rigides et souples absorbent les mouvements avec souplesses de la charpente et restent intégralement étanche aux pluies battantes, la neige poudreuse, le pollen et les poussières.
  • Il y a une simplicité sur les toits de manutention. Conçus avec des matériaux modernes, les abergements, closoirs et solins sont légers. Ils sont aussi peu encombrants souvent présentés en rouleaux. Sur la toiture, leurs manutentions sont ainsi rendues plus simples qu’avec des « gâches » de mortier de plusieurs kilos.

Dans un premier temps, il est donc conseillé de réaliser un faîtage à sec. Avec l’aide de vis sur un closoir, les tuiles seront fixées. Celui-ci assurera la ventilation au faîtage et l’étanchéité. Il y a aussi d’autres matériaux à vérifier dont les tuiles de rive qui assurent de chaque extrémité des pans de toiture l’étanchéité. Il est possible que l’eau pénètre à travers les tuiles si celle-ci sont mal fixées lors de forte averses.

Demandez un devis pour être guidés et conseillés sur vos travaux et vos choix de pose pour la réparation de faîtage de votre toit.

Nous vous rappelons que les travaux sur un toit sont dangereux et faire appels à nos artisans couvreurs, c’est bénéficier de leurs expériences, professionnalisme et l’art de la pose dans de bonnes conditions.